05 34 51 55 35  
06 74 14 94 60
6, Place Olivier | 31300 Toulouse | Saint Cyprien
De 9h30 à 17h30 de Lundi à Jeudi
et de 9h30 à 13h le Vendredi.
contact@onglesgalerie.com
Accueil >> Actualités >> COMMUNICATION URGENTE

COMMUNICATION URGENTE

 SOURCE: UPCOM

COMMUNICATION URGENTE

Mettons fin aux rumeurs :

l’UPCOM vous informe sur l’avenir de la prothésie ou stylisme ongulaire

A) Il n’y a pas eu de modification de la réglementation sur la prothésie ou stylisme ongulaire.

A ce jour, l’activité ne nécessite aucun diplôme.

En conséquence, les services nationaux de la répression des fraudes ont ordonné la fin des contrôles sur la qualification.

Attention toutefois : la répression des fraudes continuera à surveiller votre activité sur le terrain de la réglementation cosmétique (respect du Règlement européen « cosmétique », en vigueur depuis juillet 2013, pour l’utilisation et la vente des produits) ou encore sur celui du droit de la consommation (affichage des tarifs, etc.).

L’UPCOM vous recommande de n’acheter des produits cosmétiques que dans le circuit officiel, auprès d’un distributeur de grandes marques.

B) De source très informée, une réforme de la profession devrait être adoptée avant la fin de l’année 2015.

Aux termes de cette nouvelle réglementation, pourront exercer la pose de faux ongles artificiels :

? les professionnels justifiants de trois ans d’activité (validation des acquis de l’expérience) ;

? les personnes qui auront suivi une formation en prothésie ou stylisme ongulaire enregistrée au RNCP.

Cette future réglementation répondra aux demandes de l’UPCOM.

De longue date, l’UPCOM a réclamé la mise en place d’une obligation spécifique de formation, qui garantira la qualité de nos activités comme la sécurité des consommateurs.

La formation CCP/UPCOM sera prochainement enregistrée au RNCP (les démarches sont en cours).

C) La qualification en esthétique n’est pas obligatoire. Et elle ne le sera pas à l’avenir.

La prothésie ou stylisme ongulaire n’entre pas dans le monopole des esthéticiennes.

Les rumeurs colportées à ce propos sont mensongères et juridiquement infondées.

D) Le refus d’immatriculation de certaines chambres de métiers et de l’artisanat est illégal.

Les CMA n’ont pas le droit d’exiger de vous une qualification en esthétique. De même, les attestations de déclaration de qualification – que certaines CMA vous obliger à signer – sont parfaitement illicites.

En cas de difficultés, il ne faut pas hésiter à menacer les CMA d’une action en justice devant les tribunaux administratifs.

L’UPCOM peut vous aider dans vos démarches.

 

Posté le 25 mai 2015 par OnglesGalerie